Huguette la chouette

Huguette la chouette

Une Chouette de Tengmalm a été retrouvée blessée et incapable de voler à Espousouille début mars. Contactés, les agents de l’ONF ont organisé son transfert au centre de soin de Villeveyrac (Béziers) grâce au réseau de « rapatrieurs » mis en place par la LPO récemment.

La Chouette a pu être soignée (fracture d’une aile) et ramenée en Capcir par le même réseau pour être relâchée près d’un bosquet proche d’Espousouille.

C’était jeudi dernier, une occasion  sympa de se retrouver entre amoureux de la Nature pour voir s’envoler à nouveau l’un des oiseaux les plus pittoresques de nos montagnes pyrénéennes.

Peu commune, mais apparemment présente sur l’ensemble de nos massifs, ses populations dépendent de la présence de cavités dans les vieux arbres pour se reproduire (en particulier des anciennes loges de nidification de Pic noir) ainsi que de la disponibilité alimentaire qu’offrent les vieilles forêts.

CG, photos DTorras

Sortie Cerca aux Aiguamolls

Sortie Cerca aux Aiguamolls

Amolls-1R24 janvier 2015, nous nous retrouvons une douzaine sous la conduite de Joan Morales, administrateur de l’APNAE, l’association qui a sauvé cette petite zone humide face à l’urbanisation galopante de la Costa-Brava. Il fait beau, on va se   régaler …

Chaque cache offre une vue nouvelle sur les étangs et permet d’observer des espèces différentes. Une bonne cinquantaine d’espèces d’oiseaux observés dans la journée, de l’emblématique Cigogne à l’Ouette d’Egypte en passant par une grande variété de canards. Ci-dessous 2 passereaux observés communément  sur les sentiers de la réserve : le Pouillot véloce, et le très familier Rouge-gorge, parfois même trop proche  pour l’objectif.

Pouillot-véloce-1486_w   Rgegorge_1293_w

Les Cigognes blanches sont actuellement très affairées à la réhabilitation du nid et continuent d’ajouter des matériaux, ramassés au sol ou dans l’eau.

Cigogne-1831w   Cigogne-blanche_1839-w

On a pu également observer la Talève, réintroduite à partir d’oiseaux capturés en Andalousie, qui fut très commune dans la réserve, puis a subi  un fort déclin dont la cause reste aujourd’hui encore inconnue.

Talève_1382-w

Et tout un tas d’autres espèces dont certaines suffisamment proches pour passer à la postérité —>